Les 17 meilleurs outils pour mesurer votre impact sur les réseaux sociaux

Vous plaisantez, non ?

Vous vous imaginez réellement utiliser 17 outils pour mesurer votre performance sur les réseaux ? Si oui, ne le dites surtout pas à votre patron, il pourrait vite courrir vers Linkedin à la recherche d’un(e) remplaçant(e).

Peut-être que je devrais plutôt exposer 17 raisons pour lesquelles ce serait une très mauvaise idée d’utiliser tous ces outils, mais concentrons-nous sur la principale.

Quelle est votre mission au sein du marketing ?

Je ne bouge pas d’ici 😉

Le problème qui accompagne l’utilisation de 17 outils, ou même juste 3 ou 4, est le temps colossal que ça prend. Pour justifier cette dépense de temps, il faut que la performance sur les réseaux soit le principal KPI de l’équipe marketing. Si c’est votre cas, je suis intéressé par une interview. Aucune des entreprises pour lesquelles j’ai travaillé ou qui m’ont un jour décrit leur approche n’était dans ce cas. Je doute qu’il y en ait beaucoup.

En général, les entreprises ont besoin du marketing pour vendre ou recruter.

Ce qui implique :

  1. D’atteindre les bonnes cibles
  2. De les convaincre
  3. D’obtenir en échange d’un produit ou d’une embauche une somme supérieure aux coûts des 2 étapes précédentes.

Si on décortique ces mission en éléments de plus faible granularité, on tombe d’abord sur des actions comme :

  • La défintion d’une USP ultra-claire et séduisante.
  • La création d’un plan marketing stratégique.
  • La création de produits créant suffisamment de valeur pour les cibles pour garantir le point 3.

Si on descend encore d’un cran, on aborde les sujets du style :

  • La définition de personas
  • La création d’un plan de contenu
  • Le choix des canaux de distribution

En descendant encore d’un cran, on tombe sur

  • La création d’un calendrier éditorial
  • La création de contenus de fond
  • La gestion de la publicité

Encore un cran et on est sur les posts de blog comme celui-ci, le partage social, la recherche d’images, la création de visuels …

Puis la mesure du partage social.

 

Pourquoi cet enfant fera-t-il un marketeur exceptionnel ?

Parce qu’il est focalisé. Comme un chat en arrêt avec les oreilles en avant, il est focalisé sur l’essentiel !

L’essentiel, en marketing, c’est le plus souvent de créer et déployer une USP qui génère des ventes en mode quasi-automatique. La mienne est simple. Je simplifie avec vous votre marketing pour le rendre plus plaisant et beaucoup plus efficace. Pas besoin de compter les likes sur Facebook pour savoir que tous ceux qui souffrent de burn-out sans impact notable sur leur marché sont sérieusement à l’écoute. C’est quoi la votre ?

Dans la catégorie d’entreprises que sert Content Alchemy (PME-ETI), il faut avoir passé beaucoup beaucoup de temps sur des couches de moins en moins essentielles avant d’en arriver à la multiplication des outils de mesure de l’impact social.

Faut-il négliger les réseaux? Pas nécessairement. Mais, à ce niveau, on peut mesurer son succès à la quantité de vraies conversations qu’on mène, le nombre de personnes qu’on aide, qu’on intéresse. Pas vraiment besoin d’outils pour ça.

 

C’est combien votre salaire ? Vous ameriez le doubler ?

Je sens que je vous ai peut-etre dupé(e), vexé(e). Mais ne partez pas 😉

Pour me faire pardonner, laissez-moi expliquer comment doubler rapidement votre salaire.

Mesurer votre impact sur les réseaux prend du temps. C’est d’ailleurs pour ça que vous cherchez des outils pour rendre la tâche plus simple. Et, comme vous avez vu, c’est aussi un travail de rang 5. Si vous passez votre temps à ça, vous justifiez un salaire de rang 5.

Considérons que chaque niveau double la valeur du travail que vous y réalisez. En réalité, c’est plus proche de x10, mais partons sur x2. Les patrons sont parfois ingrats.

Dessinez votre pyramide d’action marketing depuis le sommet (les 1, 2, 3 plus haut) jusqu’à la base (images, likes …) Surlignez les tâches que vous exécutez le plus souvent. Puis regardez celles qui sont immédiatement au dessus et ne sont prises en charge par personne dans l’entreprise. Déléguez vos tâches les moins utiles (pour quelques euros, des tas de freelancers vous trouveront des images) ou éliminez les simplement (si on ne vous a pas dmandé de les réaliser) pour libérer du temps. Et attaquez une des tâches libres du niveau d’au dessus.  Prenez votre temps. Faites le vraiment bien. Suffisamment bien pour en être très fier et pour qu’on ne confie pas la tâche à un(e) autre.

Alors, on oublie les 17 outils et on se pose 17 questions pour améliorer son USP ? Vous voulez qu’on en parle ?

 

Pascal Jappy

Chercheur, électron libre, entrepreneur. PhD en IA, auteur de centaines d'articles et de dizaines d'ebooks et libres blancs. Passioné de photographie et de stratégie.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment:


Warning: Missing argument 2 for Jetpack_Subscriptions::comment_subscribe_init() in /home/dearsusa/public_html/content-alchemy.com/wp-content/plugins/jetpack/modules/subscriptions.php on line 702